Quinté+ vendredi 21/02 : Passe de quatre en vue pour Domingo d’Ela

Domingo d'Ela s'annonce redoutable

Domingo d’Ela s’annonce redoutable

Seize trotteurs hongres, âgés de 6 à 8 ans, seront au départ du Prix de Saint-Pierre-la-Cour, l’événement de ce vendredi 21 février, à Paris-Vincennes. Cette épreuve pour chevaux n’ayant pas gagné 111.000 euros, se disputera sur les 2.100 mètres de la grande piste. Domingo d’Ela, qui reste sur trois succès, peut une nouvelle fois l’emporter.

Au top, Domingo d’Ela (6-Jean-Philippe Borodajko) reste sur trois succès. Le premier a été obtenu mi-novembre au Croisé-Laroche avant de doubler la mise, quelques semaines après, à Paris-Vincennes pour ses débuts dans les événements. Après un break de deux mois, le fils d’Opium a effectué une rentrée victorieuse, toujours sur la cendrée et les 2.850 mètres grande piste. Ces trois performances ont été réalisés pieds nus et avec son mentor au sulky. Vendredi, il dispose d’un très bel engagement et a hérité du 6 derrière la voiture. La passe de quatre est donc en vue ! Son entraîneur-driver, Jean-Philippe Borodajko, nous en parle :

« Il s’est imposé par deux fois avec brio cet hiver à Vincennes. J’ai hésité avant de le maintenir au départ de ce quinté car il a un autre engagement à venir sur 2.700 mètres, mais l’opposition sera plus relevée. Au travail, il est resté dans un bel état de forme. Selon la place qu’il va avoir dans la descente, soit il patientera, soit il ira de l’avant. L’autostart lui a réussi une fois sur trois. »

Bénéficiant d’un bel engagement également, Enfantin (2-Charles Bigeon) réalise un superbe meeting. En effet, en quatre sorties cet hiver sur le plateau de Gravelle, il compte deux victoires, un premier accessit et une troisième place. Victorieux sur le parcours du jour début novembre, il sera de nouveau présenté pieds nus et est bien placé derrière l’autostart avec le numéro 2. Une belle chance !

Lauréat sur le tracé qui nous intéresse, le 25 décembre dernier, El Greco Bello (3-Björn Goop) a ensuite été écarté des pistes jusqu’au début du mois. Convaincant pour sa reprise de contact à Maure-de-Bretagne (5e), il retrouve un parcours à son entière convenance, sera cette fois « DP » et associé pour la première fois à Björn Goop. S’élançant avec le numéro 3 derrière la voiture, il a son mot à dire, comme nous le confirme son metteur au point, Anne-Françoise Donati-Marcillac :

« Après sa victoire du 25 décembre où il avait eu un bon parcours, nécessaire pour qu’il donne sa pleine mesure, il a été volontairement ralenti afin de préparer cet engagement. Il a bien couru à Maure-de-Bretagne, ferré assez lourd. Il est aussi bien que lors de sa victoire et sait aller très vite sur trois cents mètres. On a un bon numéro et il aura des plaques devant. »

Les dernières sorties d’Elorius de Guez (12-Jean-Michel Bazire) sont en demi-teinte, mais très performant sur les parcours de vitesse, pieds nus et avec JMB au sulky, il faut s’en méfier pour une place, tout comme Eminent d’Orgères (16-Alexandre Abrivard), qui s’entend très bien avec son partenaire et qui se plait sur ce genre de tracé. À noter qu’il n’a plus été déferré depuis trois mois.

Enfin, Défi Ludois (7-Éric Raffin), qui se déplace pour la première fois à Paris-Vincennes, Enjoleur Léman (10-Franck Nivard), qui a déjà bien fait sur le parcours, et Eclair Magic (4-Jean-Philippe Monclin), en forme, peuvent brouiller les cartes.

Autres articles